advergames

Advergaming, In Game Advertising et Game for marketing: un nouveau métier porté en France par B2Bgames

Yves Santelli qui venait de chez Atari avait eu quelques succès dans le domaine de la promotion de produits par le jeu où il était responsable des « business » non traditionnels chez l’éditeur, l’idée lui est venu de se consacrer entièrement à cette toute nouvelle activité en créant ce qu’est devenu aujourd’hui B2Bgames. Le « In game advertising » est l’utilisation des jeux pour la promotion de produits ou de services. Nous qualifions également cette activité comme b2bgames1501200831du « Game for marketing », qui consiste plus largement à utiliser le jeu vidéo ou ludo-éducatif pour appuyer les ventes d’un produit.

Que recherchent les marques à travers le jeu ?

Le jeu est un outil de promotion et de fidélisation. Par exemple dans les paquets de céréales, la présence d’un jeu en cadeau va accroître considérablement les ventes et les rotations en rayon. Nous travaillons essentiellement sur les annonceurs qui ciblent les enfants ou les adolescents, mais nous avons également travaillé avec des banques qui travaillent par exemple sur une cible adulte avec par exemple le jeu « Ma banque pour les nuls » où comment son gérer son compte avec LCL.

On entre de plus en plus dans la customisation du produit car les marques veulent de plus en plus de personnalisation ; dans le packaging mais aussi dans l’interface du jeu qui sont mises aux couleurs de l’annonceur. Nous proposons également l’intégration de publicité à l’intérieur même des jeux (In Game Advertising).

Le marché est semble t’il devenu mondial pour ce type d’activité ?

Oui, le marché peut aller de 3 à 5000 pièces comme pour une opération nationale avec le titre « Superbike Racing » qui a été menée par la compagnie d’assurance française « MACIF » où 3 000 DVD de jeux étaient distribués lors de la « Mondiale de la Moto » une démonstration générale du motocycle en France, à 2, 5 millions de pièces pour Mc Donald’s ou Coca Cola pour le marché Latino américain. L’opération Coca Cola pau Mexique a été réalisée à l’occasion de la Coupe du monde de la Fifa 2006 et a permis la vente de 1 000 000 unités rien qu’au Mexique. C’est la première opération qui incluse une personnification à l’intérieur du jeu : les logos et marques de Coca Cola étaient intégrés a « Football generation »ce qui a permis a l’annonceur de créer une publicité remarquable et novatrice

De manière générale, les marchands émergents comme la Russie, la Chine ou l :’Indonésie sont des zones où les opérations concernent un nombre de pièces distribuées impressionnantes. Pour travailler correctement sur ces pays, cela demande une expertise pays importante en matière d’usages et de consommation des jeux vidéo. Par exemple, l’Inde ou la Corée consomment les jeux en ligne sur Mobile et non sur CD-ROM, proposer ainsi à un client une stratégie d’Advergaming sur le mauvais support réduirait l’impact promotionnel à néant.

Quels titres et quelles méthodes utilisez-vous pour rentabiliser ce type d’opération ?

Tout d’abord, nous avons au catalogue une centaine d’éditeurs français et internationaux plus ou moins importants comme Eidos, Atari, Ubisoft, Take2 pour les plus importants et des petits studios régionaux ou des éditeurs ludo-éducatif pour les plus petits (De Marque, Coyote Software, Exa Media,…) qui équivaut aujourd’hui à plus de 7 000 titres sur CD-ROM, Mobile, DVD pour l’essentiel. Nous évitons de travailler sur des jeux pour console car les prix d’adaptation sont très onéreux et comme le prix des cadeaux associés aux produits vendus ne doivent représenter qu’une faible partie du prix total (la loi permet un maximum de 7 % du prix du produit pour la France), nous travaillons essentiellement avec des produits pour PC ou mobiles qui ont l’avantage de toucher une cible large et importante de joueurs.

Dans les nouveautés, nous intégrons également les mascottes ou personnages des annonceurs dans les jeux, par contre, les coûts de développement sont en conséquence plus importants.

B2B games a également ses productions propres qui lui permettent également de réduire les coûts d’adaptation.

B2Bgames en chiffres :
Création en 2005
Chiffre d’affaires : non communiqué
Nombre de titres : 7000
Support : DVD, CD-ROM, Mobiles
Site web : http://www.b2b-games.com

lu : 3875 fois

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de verification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Most Popular

To Top