Enquêtes

La France dans le top 10 des pays éditeurs de Serious Games

Les auteurs de cette évaluation, l’équipe de Ludoscience estime à moins de 5000 le nombre total de jeux sérieux existant, 2225 étant le recensement actuel en cours à mars 2011.  Certes ce nombre d’applications reste infime au regard du nombre de jeux vidéo produits et édités sur la même période sur PC ou consoles de jeux.

Les premiers résultats de cette analyse montre que les USA viennent en tête avec 1007 jeux sérieux commandés ou édités, suivi de loin par la France avec 337 jeux produits, mais qui devance la Grande-Bretagne avec 194 Serious Games en portefeuille.

A noter que les Joueurs de Serious Game sont essentiellement des Anglosaxons et que le Japon, terre d’excellence des jeux vidéo offre 60 jeux à peine, mais ce dernier chiffre reste à vérifier car la notion de jeu sérieux nippone est quelque peu éloignée de celle du monde occidental.

On découvre dans cette analyse que la plupart des jeux Serieux ont pour vocation de délivrer un message « Jeux à vocation de sensibilisation » (93% d’entre eux) et que seulement 12% des jeux Serieux étudiés dans le panel ont pour vocation l’apprentissage par la simulation ou« training ». La principale raison semble venir du prix de ce type d’applications (sensibilisation) qui est moins onéreuse globalement qu’une application dédiée au training car plus complexe.
Parmi les thématiques les plus en vogue dans les Jeux sérieux analysés, on retrouve l’éducation (31% des jeux du panel), la promotion d’une marque ou d’un service (21,8% pour l’Advertising), la santé ou les œuvres caritatives (respectivement 8,7% et 9,5%). A noter que les applications pour le domaine militaire ne représentent que 2,6% bien qu’elles aient fait grand bruit au démarrage de la mode des Jeux Sérieux il y a quelques années.

* D’après source Ludoscience.fr à partir d’une analyse quantitative sur 2225 jeux sérieux classé à partir de la définition proposée par Sawyer, Zyda et Rejeski et autres chercheurs « Tout jeu multimédia qui n’a pas comme vocation première l’amusement, le jeu » (traduit de « entertainement, enjoyement or Fun »)

L’équipe de Ludoscience en partenariat avec IDATE ayant réalisé ce panel : Julian Alvarez, Damien Jaouti et Oliver Rampnoux – www.ludoscience.com

lu : 6025 fois

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de verification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Most Popular

To Top