RETOURS D'USAGES

Quels ingrédients pour réussir un projet de baladodiffusion ?

060720114e146f359fcd5
Jean Marc Labat, développeur «Pôle Numérique et baladodiffusion», nous explique la mise en place d’un cahier des charges fonctionnel pour un projet de baladodiffusion « d’envergure« .

Il prévoit que tous les enseignants et les élèves de l’académie peuvent potentiellement bénéficier de ce service (primaire et secondaire). Chacun disposera d’un compte personnel nécessitant une authentification. Un administrateur local (pour l’établissement) administrera les comptes, les classes , les groupes… de l’établissement. Un administrateur général de la plateforme administrera les établissements.

Les Fonctionnalités essentielles : enregistrer, diffuser, partager

•    Diffusion de documents sonores audio et vidéos : flux de podcast par enseignant, thème afin de permettre aux élèves de réécouter sur leur baladeur pour une meilleure imprégnation.
•    Accès aux documents en ligne par streaming : pas de téléchargement, rapidité de l’accès par smartphones , tablettes ou PC
•    Partage des documents avec la classe ou un groupe d’élèves , d’autres professeurs : individualiser les situations d’apprentissage, éviter une diffusion publique qui freine les pratiques des enseignants et des élèves.
•    Partage des documents avec d’autres professeurs: mutualiser les ressources.

Dispositifs techniques : simple et multi-support

Toutes ces fonctionnalités doivent être accessibles quel que soit le support utilisé, nomade ou non ( pc, smartphone, baladeur, tablettes ) et la marque de celui-ci( windows, apple, android,…).

Elles doivent pouvoir s’intégrer à l’ENT de l’établissement afin de faciliter l’accès au service et le partage des documents avec des groupes déjà constitués dans l’annuaire de l’ENT.

Une ergonomie simple et dépouillée est indispensable si l’on souhaite une prise en main simple et rapide aussi bien par les enseignants que par leurs élèves.

Le matériel minimal nécessaire serait : un PC avec une carte son, un casque avec micro, une webcam. Les élèves équipés de smartphones ou de tablettes pourraient accéder au même service.

Que doit faire l’enseignant ?

L’enseignant doit créer une activité en associant un document sonore ou vidéo à une consigne écrite. Il la partage ensuite avec ses élèves pour leur permettre de répondre à la consigne par un enregistrement sonore ou vidéo ou bien encore par un texte saisi dans un formulaire.

Avec les élèves il faut distinguer :
•    le partage pour une simple diffusion : les élèves accèdent au document en lecture
•    le partage pour déclencher une production des élèves : ils peuvent répondre à la consigne par une production audio ou vidéo mais aussi par la saisie d’un texte. Ce partage sera effectif quand l’enseignant aura cliqué sur publier.

M. Ben Khelil, IA/IPR d’anglais, coordonne le groupe de pilotage de ce projet de baladodiffusion dont la mission est de tester l’application afin de définir les fonctionnalités à ajouter, modifier ou supprimer. Les tests doivent permettre de faire émerger les besoins qui auront certainement échappé à l’équipe de développement.

A l’issu d’une période de tests de quelques semaines , les besoins exprimés permettront de rédiger le cahier des charges de l’application qui sera validé par le groupe de pilotage.
Une fois l’application développée elle sera expérimentée dans une dizaine d’établissements.

Plus d’infos :
Retrouvez tous les détails de ce projet lors de l’Université d’été de Ludovia, renseignements et inscriptions ludovia.org/2011.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top