ACTION PUBLIQUE

Un cri d’alarme pour la jeunesse

Depuis 2003, un combat est mené avec conviction pour l’éradiquer. C’est ainsi que plus de 30 000 enseignants mettent en pratique un système d’évaluation alternatif « par contrat de confiance » pour faire disparaître la constante macabre.

Malgré le soutien de pratiquement tous les partenaires de notre système éducatif dans l’enseignement public et privé, malgré le soutien à cette démarche du Ministère de l’Éducation Nationale, à ce jour aucun responsable politique, quelle que soit sa sensibilité, n’a osé évoquer directement ce très grave problème. C’est surprenant et décourageant pour les très nombreux enseignants, pour les élèves et leurs parents, en attente d’un signal fort qui tarde à venir.

Le quinquennat 2012-2017 doit pouvoir s’ouvrir sous le signe d’une évaluation plus juste du travail des élèves et des étudiants.

Mesdames, Messieurs les candidats à la Présidence de la République, pour la jeunesse et la communauté éducative, prenez position, réagissez !

Auteur : André Antibi, président du Mouvement Contre La Constante Macabre (MCLCM).

Parmi les organisations signataires :
– Les trois principales Fédérations de Parents d’Élèves FCPE, PEEP, UNAPEL
– Associations et syndicats d’inspecteurs d’académie, de directeurs diocésains
– Associations et syndicats d’enseignants, de chefs d’établissements
– Mouvements pédagogiques
– Associations et syndicats d’élèves et d’étudiants

Plus d’infos sur ce mouvement : mclcm.free.fr

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus populaires

To Top