Discours et pratiques autour des Ressources Educatives Libre. Etat des lieux de l’utilisation des REL en Europe

L'Université d'été de LUDOVIA 2013 propose pour sa 10ème édition un colloque scientifique riche de 38 communications. Ludovia Magazine vous propose chaque semaine d'en découvrir le contenu...

imaginaire
Cet article fait partie de la section scientifique « monde éducatif ». La méthode qui a été appliquée pour l’analyse des besoins est un questionnaire pour lequel nous avons obtenu 1176 réponses de  professeurs venant de 19 pays européens.

Discours et pratiques autour des Ressources Educatives Libre. Etat des lieux de l’utilisation des REL en Europe : stimuler la création par l’utilisation et le partage des ressources numériques en Europe dans le cadre du projet Open Discovery Space.

Le développement des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) a engendré un bouleversement sociétal. Cette mutation systémique de notre quotidien a impacté de nombreux domaines, l’enseignement et l’apprentissage n’y ont pas échappés, que ce soit au niveau des technologies disponibles, ou au niveau des innovations pédagogiques.

Les écoles françaises sont équipées en PC, Tableau Blanc Interactif (TBI), tablettes, dotation pour l’achat de ressources (53 % des écoliers français ont accès facilement un ordinateur ou matériel similaire) [1].

Seulement leur utilisation n’est pas toujours effective, 36% des professeurs utilisent les ressources pédagogiques numériques pour préparer leurs cours et 27 % pour monter des séquences d’activités en classe.

Il ne suffit donc pas de doter un établissement scolaire d’un TBI pour que les professeurs l’utilisent quotidiennement, et il ne suffit pas de promouvoir l’utilisation des Ressources Educatives Libre (REL)[1] [2] pour qu’elles soient utilisées. L’utilisation des TIC dans les salles de classes a besoin d’être pensé de façon systémique, de tenir compte des variables externes et internes, globales et spécifiques.

Au regard des diverses révolutions technologiques que le monde contemporain a connu et des recherches sur l’innovation, nous retiendrons que l’accompagnement a une grande part de responsabilité dans l’acceptation ou non de l’innovation. David Autissier et Jean-Michel Moutot [3] énoncent trois catégories de leviers de la conduite du changement : la communication, la formation et l’accompagnement.

Afin de conduire au mieux le changement dans le développement et l’utilisation des technologies numériques, les acteurs mondiaux, européens et nationaux ont démontré leur volonté d’agir en ce sens. La « Déclaration de Paris sur les REL 2012 » [2] issue du  congrès mondial tenu à l’UNESCO en juin 2012 sur les REL, définit 10 objectifs, parmi lesquels  favoriser une meilleure connaissance des REL et leur utilisation, créer des environnements propices à l’utilisation des technologies pour l’information et la communication, faciliter la recherche, la récupération et le partage des REL, etc.

La Commission européenne (2012) fait valoir que les TIC « changent radicalement la façon dont les gens apprennent et enseignent » et que ces ressources ouvertes « offrent une opportunité sans précédent d’améliorer à la fois l’excellence et l’équité en éducation » [4].

En France, Vincent Peillon, Ministre de l’éducation, présente une « stratégie numérique globale » pour «  faire entrer l’école dans XXIème siècle » [5], il a déclaré que c’était une transformation « aussi importante que le fut, au XVème siècle, l’invention de l’imprimerie ».

Aborder une telle transformation du système éducatif, nécessite de connaître les préoccupations des acteurs du changement de paradigme. C’est dans ce sens, que le projet Open Discovery Space (ODS) [6] a été crée. ODS est un projet européen qui regroupe 23 états et 51 partenaires, pour lequel l’Institut Mines Télécom, Ecole de Management, est coordonnateur national pour la France.

Les objectifs de ce projet sont de promouvoir les REL, de former et d’accompagner les écoles européennes du 1er et du 2eme degré dans l’utilisation des REL. L’enquête que nous présentons est issue de la première phase du projet dont, l’objectif principal était d’étudier les besoins des enseignants en se concentrant sur : la formation, la politique et la stratégie, les problématiques culturelles et linguistiques, et la qualité des REL.

Plus de 2000 professeurs européens ont participé aux sessions de formation du projet ODS, et nous avons obtenu 1176 réponses de  professeurs issus de 19 pays européens.

Les résultats démontrent que l’un des défis crucial pour les professeurs (avec une moyenne de 3,23) est lié à l’évaluation de la qualité des ressources. Plus de 40% des répondants considèrent que la difficulté à identifier des ressources qui correspondent à leur programme d’étude est un obstacle important ou très important à l’utilisation des REL. Le manque de temps, le manque de soutien de l’organisation, et le fait de ne pas avoir l’habitude d’utiliser les REL sont des barrières qui paraissent plus ou moins infranchissables en fonction des pays interrogés. Il convient donc d’analyser ces différences, et d’adapter les actions en fonction des besoins des parties prenantes du milieu éducatif.

Les résultats de cette enquête nous permettent d’appréhender les freins et contraintes liés à l’utilisation des TIC et des REL dans les salles de classe européenne et les exigences des professeurs, afin de pouvoir répondre à leurs besoins spécifiques en formation et en accompagnement. ODS plaide pour le développement des compétences ; former au choix  des ressources, accompagner les professeurs dans la création et le partage de ressources de qualité, et diffuser les bonnes pratiques. Nous présenterons le portail qu’ODS propose pour les professeurs, les élèves et les parents ainsi que les possibilités de formation et d’accompagnement aux méthodes d’enseignement et d’apprentissage basées sur les ressources numériques.

La diffusion des TIC à l’intérieur et en dehors des salles de classe passe par une communication pour faire connaître au plus grand nombre les possibilités offertes par ces innovations techno-pédagogiques. Mais pas seulement, car face aux réactions que suscite le changement, il est indispensable de connaître les besoins, afin d’offrir les services numériques permettant de compléter les enseignements existants. Former et accompagner les professeurs dans le processus de changement est une ambition qui ne peut être mise en place sans l’aval et l’utilisation des intéressés.

Bibliographie

[1]  PROFETIC. Enquête sur les pratiques numériques des enseignants en France auprès de 6 000 enseignants du second degré. [En ligne]. Ministère de l’éducation nationale, Rapport du 14 juin 2012. Disponible sur http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/novembre-2012/pratiques-du-numerique-des-enseignants-enquete   (consulté le 25/02/2013).

[2] Congrès mondial sur les ressources éducatives libres (REL). Paris, 2012. Déclaration de Paris sur les REL 2012. [En ligne]. Disponible sur : http://www.unesco.org/new/fileadmin/MULTIMEDIA/HQ/CI/CI/pdf/Events/French_Paris_OER_Declaration.pdf. (Page consultée le 25/02/2013).

[3]  AUTISSIER David, MOUTOT Jean-Michel. Pratiques de la conduite du changement : Comment passer du discours à l’action. Paris : Dunod, 2003, 248p.

[4] Ministère de l’Education Nationale. Ressources éducatives ouvertes : consultation en ligne de la Commission européenne. [En ligne]. Eduscol. In : Commission Européenne. Disponible sur : http://eduscol.education.fr/depeches-de-laef/170801. (Page consultée le 25/02/2013).

[5] PEILLON Vincent. Faire entrer l’École dans l’ère du numérique, une ambition pour la refondation de l’Ecole. Discours, 2012 [En ligne]. Disponible sur : http://www.education.gouv.fr/cid66604/faire-entrer-l-ecole-dans-l-ere-du-numerique-discours-de-vincent-peillon.html. (Page consultée le 25/02/2013).

[6]  Projet européen OPEN DISCOVERY SPACE (ODS). « A socially-powered and multilingual open learning infrastructure to boost the adoption of eLearning resources » . Disponible sur : http://www.opendiscoveryspace.eu/. (Page consultée le 07/03/2013).

Autres références :

- Chen, Q., 2010. Use of Open Educational Resources: Challenges and Strategies. Hybrid Learning, pp.339–351. Disponible sur : http://www.springerlink.com/index/L75U014G07014762.pdf  [Page consultée le 18 janvier2011].

- Clements, K.I. and Pawlowski, J.M. (2011), « User oriented quality for OER: Understanding teachers, views on OER and quality » , Journal of Computer Assisted Learning, vol. 28, no 1, pp. 4-14.

- Condon JC & Yousef F (1975) An Introduction to Intercultural Communication. Maximilian Publishing Company, New York.

- Hylén, J. (2006) . Open educational resources: Opportunities and challenges. Proceedings of Open Education, pp.49–63. Disponible sur : http://www.knowledgeall.net/files/Additional_Readings-Consolidated.pdf  [Page consultée le 20 juillet 2011].

- Pawlowski, J.-M. & Richter, T. (2010). A Methodology to Compare and Adapt E-Learning in the Global Context. In: Breitner, M.H. (Ed.), E-Learning 2010 – Aspekte der Betriebswirtschaftslehre und Informatik. Physica-Verlag HD, Berlin, pp.3-14

- Richter, T. & Ulf-Daniel, E., 2011. Barriers and Motivators for Using OER in Schools. eLearning Papers, 23(Mars), pp.1–7.



[1] L’expression REL a été créée lors du Forum UNESCO de 2002, et désigne « des matériels d’enseignement, d’apprentissage et de recherche sur tout support, numérique ou autre, existant dans le domaine public ou publiés sous une licence ouverte permettant l’accès, l’utilisation, l’adaptation et la redistribution gratuits par d’autres, sans restrictions ou avec des restrictions limitées…» [2]

Plus d’infos sur le programme du colloque scientifique LUDOVIA 2013 ici


lu : 1574 fois