COLLECTIVITÉS LOCALES

Les collectivités locales analysent leurs politiques en matière de numérique éducatif

Diapo5

 

Les collectivités territoriales et locales financent depuis toujours les équipements des établissements scolaires (écoles, collèges, lycées..). Le numérique commence progressivement à faire partie de ses obligations, bien que parfois les frontières entre ce qu’elle doit assumer et ce qu’elle doit laisser à l’éducation nationale soient parfois floues. Dans ce contexte Ludovia Magazine réitère sa deuxième enquête sur les pratiques et les stratégies des collectivités en matière de numérique éducatif en partenariat avec l’ARF, l’ADF, l’AMF et l’ANDEV et avec le soutien des partenaires privés MICROSOFT, SFR, INTEL, SMART TECHNOLOGIES et PROMETHEAN FRANCE.

Une première analyse intermédiaire a été présentée à Issy-les-Moulineaux  sur un échantillon de réponses restreint qui donnent certains enseignements sur un extrait des 47 questions posées à plus de 800 collectivités.

Le pilotage du numérique éducatif dans les collectivités

Dans leur grande majorité (59%) ce sont les directions éducation qui pilotent les projets liés au numérique éducatif, mais souvent, (28%) le pilotage est réalisé en mode projet avec plusieurs directions (DSI notamment). Le numérique n’est plus (ou n’est pas) une affaire d’informaticiens aujourd’hui ! (seulement 6% des collectivités confient aux DSI ce pilotage dans les écoles).

Priorités et critères de choix pour les investissements de demain

Une dizaine de questions portaient sur les critères de choix, les types d’investissement et les priorités des collectivités en matière de numérique éducatif. On note au passage que le raccordement au réseau Internet et à l’ADSL est aujourd’hui une problématique bien engagée et que le raccordement de l’établissement n’est plus au débat. Par contre, lorsqu’on doit rentrer dans les détails du raccordement des classes et la distribution de l’accès, cela reste encore une difficulté.

A l’instar du déploiement de l’ENT qui est un chantier solide depuis 2003 dans les établissements du second degré en France,  le raccordement des écoles est encore un chantier « devant nous« . Il reste un bon tiers des établissements qui ne sont pas du tout raccordés à un ENT. Quand les établissements sont raccordés, il sont à 41% raccordés à l’ENT de la « Région » ou de l’Académie si on utilise la terminologie « Education Nationale« .

Cependant, on reste encore en phase de déploiement la plupart du temps puisque seulement 34% des établissements sont raccordés à 100%.

La salle informatique « tant » décriée, a encore du succès

Bien qu’aux dires des experts, les salles informatiques ne serviront pas à la généralisation des pratiques et des usages du numérique dans l’enseignement, on découvre que les politiques d’investissement en ordinateurs à destination des salles informatiques ou des CDI restent une priorité pour la collectivité (75%) si on la compare avec le taux de réponse sur des équipements en ordinateurs portablse à destination des élèves (prioritaire pour 16% des cas).

Ces derniers résultats ne jugent en rien sur la maturité de la réflexion des collectivités en matière de numérique (elles réalisent leur investissement à 69% sur recommandation de l’Education Nationale), elles répondent la plupart du temps en fonction des demandes et des compétences qui sont les leurs : l’équipement des établissements et non des élèves ou des enseignants !

Une coopération Education Nationale / Collectivités qui reste encore à construire

Au delà des incantations qui nous sont livrées en réunion publique, le chemin pour une meilleure compréhension et un respect mutuel des compétences de chacun reste encore à construire. Un bon tiers de projets sont réalisés sans recommandations de l’Education Nationale et le cahier des charges par matériels et usages associés à un projet pédagogique n’est pas fait en majorité (50% des réponses vont dans ce sens).

Bien que 78% des collectivités disent avoir prévu de mettre en oeuvre un plan numérique en concertation avec les Délégués Académiques au Numérique (ils ont pour 91% d’entre eux, leurs coordonnées ), il reste que la contractualisation existe une fois sur deux, et que l’évaluation des usages ou de l’utilisation des équipements financés par la collectivité reste un point noir de la relation : 27% ont peu de visibilité sur les usages réels, 21% souhaiteraient avoir des données tangibles et 15% vont parfois même mettre en place leur propre observatoire pour mesurer, à leur façon, les usages.

Développer le numérique à l’école ? Du tout équipement à la formation des enseignants

Les pistes (une quinzaine de propositions) pour développer le numérique à l’école restent somme toute « classiques » ou du moins contribuent encore une fois à alimenter le débat sur le manque de formation des enseignants (21% des solutions proposées) et le peu de visibilité sur les responsabilités fonctionnelles du numérique dans les établissements (16% proposent de donner une réelle existence à la fonction de référent numérique dans les établissements).

Enfin, certains voient dans le tout équipement (TNI, vidéo-projecteur, ordinateur…) et le raccordement (Internet) de chaque classe (17% des propositions), une solution pour développer et généraliser les pratiques en classe !

L’étude ainsi dévoilée devrait être finalisée au premier semestre 2014 ; les résultats définitifs partagés par les partenaires seront présentés officiellement et dans leur intégralité lors de la 5ème édition du séminaire collectivités et établissement du XXIème siècle lors des 10 ans de l’Université d’Eté de Ludovia en août prochain.

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top