Enquêtes

Bienvenue dans l’ère de l’Homo numericus !

En deux ans, la population des catégories « déconnectés« , « distants » et « usagers » a peu à peu basculé vers la catégorie des « Homo Numéricus« , passant de 17 à 34%.

INRIA_enquetenumerique2_110314

Qui sont les Homo Numéricus ?

Les outils numériques leur sont devenus indispensables dans leur vie de tous les jours ; ils se disent curieux et enthousiastes mais également prudents.
On note en effet une plus grande maturité dans les usages mais également une prise de conscience sur la responsabilité que cela implique. Dans le rapport, il est cité l’oncle de Peter Parker dans le film Spider-man qui dit « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités« .

La fracture a disparu, un sentiment d’apport positif global prédomine mais l’utilisation croissante, la massification des usages ont généré parallèlement des « embarras numériques » comme le stockage des données, l’équipement, l’installation. On pourrait résumer cet état d’esprit par « c’est génial mais je en m’en sors pas très bien », Jacques François Marchandises, Directeur de la recherche et de la prospective de la Fing.

L’INRIA, institut de recherche public en sciences du numérique a son rôle à jouer dans cette part de risque que prennent chaque jour les usagers du numérique : lever les doutes, limiter les embarras, ouvrir le champ des possibles et contribuer à inventer le monde numérique. Il intègre, dans cette nouvelle édition 2014, deux nouvelles thématiques que sont l’éducation au numérique & le numérique dans l’éducation et l’économie du numérique & l’attractivité du secteur.

Focus Education

par Gilles Dowek,  chercheur Inria et auteur du programme d’ISN, Apprendre l’informatique pour inventer demain et David Roche, enseignant d’ISN et de sciences physiques, « Programmer c’est avant tout créer »

L’école des super héros numériques

Dans le domaine de l’éducation, le numérique peut être un outil, mais aussi une matière en elle-même. Les Français l’ont compris, et s’il jugent à 77% que le numérique à des effets positifs dans l’enseignement, ils sont maintenant prêts à aller plus loin.

Les Français veulent une éducation au numérique qui donne les clés des usages de base :
  • 90 % des Français pensent que l’éducation au numérique doit permettre d’avoir un usage averti d’Internet
  • 87% de se servir des outils bureautiques
Mais ils réclament également une éducation approfondie au numérique pour vraiment maîtriser le monde numérique.
  • 64 % des Français pensent que l’éducation au numérique doit permettre de comprendre les langages de programmation
  • 62% produire et publier du contenu sur le web
  • 50% savoir coder des logiciels

En 2014, seul les élèves de terminale S peuvent accéder à des cours d’informatique, via l’option ISN (Informatique et sciences du numérique). Les résultats du Baromètre montrent que 75% des Français pensent que l’éducation approfondie au numérique devrait être proposée avant la Terminale.

Plus d’infos :

Crédit photo : INRIA
Auteur du rédactionel « L’école des super héros numériques » : Elodie Darquié, Chef de projet communication grand public chez Inria #numérique #usages #citoyens

INRIA_enquetenumerique_110314

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top