Comment diagnostiquer les besoins de votre future école numérique ? 1ere partie

Nouvelle mandature, nouveaux projets…. Une fois votre conseil municipal installé, sonne enfin l’heure de la mise en place de vos projets. Parmi eux : le développement du numérique dans vos écoles. Vous avez réuni les différents acteurs impliqués au sein d’un comité de pilotage (l’IEN de votre circonscription, l’animateur TICE, les services informatique, technique et éducation de la ville, les responsables du périscolaires, etc.). Mais voilà, par où commencer pour concevoir l’architecture de votre future école numérique ? Comment évaluer les besoins de vos écoles tant pour les enseignants, que pour les infrastructures ?

Par Marie-France Bodiguian Cabinet AMO-TICE

Dans cette première partie, nous nous concentrerons sur l’évaluation des besoins des enseignants, que vous entreprendrez avec votre partenaire, l’Education Nationale.

Tout d’abord, comprendre les besoins des enseignants, n’est-ce pas le domaine de l’Education Nationale ?

Amotice_070414Pourquoi les services de la ville auraient-ils également à intervenir ?  En effet, seuls les services de l’Education Nationales sont habilités à évaluer et définir les futurs usages pédagogiques des enseignants avec le numérique. Mais d’expérience, pour la mise en place de ces usages, et avant même de les envisager,  les enseignants sont souvent confrontés à des questions organisationnelles donc par ricochet budgétaires, qui sont de votre ressort dans la gestion des écoles.

D’autre part, la compréhension de l’organisation des enseignants est essentielle pour vous aider à concevoir votre futur plan pluriannuel d’investissement et de fonctionnement. Quelles écoles équiper en premier ? Quels niveaux de classe, pour quels matériels ? Tous les enseignants n’ont pas la même approche de l’informatique, et ne sont pas motivés de la même façon au même moment, donc quels outils permettraient aux enseignants de s’approprier progressivement le numérique ?

Aller à leur rencontre est également un formidable moyen de les impliquer comme partenaire tout au long de la construction de votre projet, car sa réussite dépend en grande partie de la fréquence et la qualité des usages. Ils se sentiront ainsi à juste titre considérer,  ce qui viendra alimenter leur motivation.

Donc comment procéder ?

1/ Faites tout d’abord le point sur les contraintes de la ville

Inutile de laisser les enseignants espérer ou s’exprimer sur des besoins d’outils mobiles si au sein de votre conseil municipal, une large majorité s’oppose fermement à l’utilisation du wifi, même ponctuel.

D’autre part, avez-vous besoin de libérer des ateliers informatiques pour récupérer des salles de classes, du fait de l’accroissement des effectifs des élèves par exemple ? Cela déterminera également le cadre de départ de vos entretiens avec les enseignants.

2) Proposer aux enseignants volontaires un premier questionnaire,

que vous aurez fait valider par l’IEN de circonscription et l’animateur Tice.

Ce questionnaire sera anonyme et permettra aux enseignants d’exprimer leurs attentes et leurs éventuels freins sans pour autant se dévoiler auprès de leurs collègues mais surtout de leur hiérarchie, leur IEN de circonscription.

Que pourra contenir ce questionnaire ?

Avant d’envisager un éventuel déploiement du numérique dans les classes comme le suggère la loi sur la refondation de l’école pour des usages transversaux, votre objectif est de comprendre :

  • la nature et la fréquence des usages numériques et informatiques pratiqués par les enseignants avec les différents outils, logiciels, équipements déjà en place tant dans les salles informatiques que dans les éventuels fonds de classes, souvent équipés de matériel de récupération, donc non maintenu par la ville.
  • Leurs habitudes d’organisation informatiques pour préparer leurs cours,
  • L’environnement socioculturel des écoles, la composition des classes, l’organisation propre des établissements,
  • Les acquis et connaissances des enseignants en matière informatique,
  • Etc.

3/ Rencontrez les enseignants pendant la pause méridienne afin :

. d’écouter leurs envies, leurs attentes et leurs freins

- Avec quels outils se verraient-ils travailler pour soutenir leurs pratiques de pédagogie différenciées ou collaboratives ? Pourquoi et comment ?

- Profitez en, avec votre partenaire de l’Education Nationale pour leur présenter brièvement certains outils et logiciels, moins connus du grand public que les tablettes et TNI mais qui pour autant faciliteraient la gestion de leurs classes ou de leurs cours tels que les cartes heuristiques, des visualiseurs, les espaces numériques de travail, etc.

- Proposer leur de rédiger un projet, qui pourra par la suite servir de point de départ aux usages de leurs collègues.

. D’appréhender la motivation effective des enseignants à s’approprier les outils dans le temps.

- Certes le numérique n’est aujourd’hui pas optionnel pour les enseignants, mais tous ne sont pas convaincus de ses bienfaits dans la réussite éducatives, et n’auront de ce fait pas la même implication. Cet élément ainsi que le partage des usages progressifs entre enseignants guidera entre autre le rythme de vos équipements à travers les écoles, donc votre plan pluriannuel

- Combien de temps sont-ils prêts, sur leurs temps personnels, au-delà des formations délivrés par l’Education Nationale, à consacrer pour s’entrainer et adapter leur cours aux outils numériques, en particulier la première année.

- Envisagez avec eux une organisation qui leur permettra de rompre l’isolement qu’ils rencontrent face à l’outil informatique et numérique dans la classe , à travers des temps d’échange avec une éventuelle hotline prise en charge par la ville, en utilisant une plateforme dédiée par des constructeurs, etc.

Il ne vous reste plus qu’à analyser l’ensemble de ces réponses en tirer vos premières conclusions.

4/ Commencez à envisager des hypothèses d’équipements, selon les problématiques que l’on vous aura exposées.

Ces hypothèses entraineront des besoins en matière d’infrastructures réseaux, internet, de sauvegarde des données, etc.  La 2ème partie de cet article vous proposera donc les questions essentielles à vous poser pour faire évoluer ces infrastructures, après avoir dressé un état de l’art de l’existant.

Et vous, comment avez-vous aujourd’hui abordé le diagnostic des besoins de vos écoles en matière de numérique ?

lu : 2503 fois

Commentaires

  1. […] – Comment diagnostiquer les besoins de votre école numérique ? […]