ACTUALITÉS EN BREF

Un appel en faveur des formats ouverts dans l’Education Nationale

Tout enseignant a été un jour ou l’autre confronté à un fichier qu’il ne pouvait pas ouvrir parce qu’il lui fallait une version précise d’un logiciel particulier. Ce type de problème peut être évité en utilisant un format ouvert.

Mais qu’est ce qu’un format ouvert et pourquoi est-ce important ?

Selon les auteurs de l’appel, il s’agit de « la possibilité pour tous d’utiliser un document sans aucun asservissement à un logiciel ou à un fournisseur spécifique »,  afin de favoriser le partage des ressources entre les différents  acteurs (enseignants, élèves, parents…) mais aussi d’assurer « l’égalité d’accès » à ces ressources.

Il est rappelé que les formats DOCX ou XLSX ne sont pas ouverts contrairement aux formats ODT ou ODS que l’on trouve sur des suites bureautiques libres et gratuites comme LibreOffice, Apache OpenOffice ou la suite Calligra.

Plus précisément, un standard ouvert doit être maintenu par une organisation à but non lucratif avec des procédures d’évolution ouvertes. La façon dont il est décrit doit être intégralement accessible et, s’il contient des brevets, ceux-ci doivent être intégralement reversés sans restrictions.

Au delà des aspects techniques, la notion de formats ouverts porte des valeurs d’universalité qui sont en phase avec celles de l’Ecole.

Un format ouvert, c’est la langue commune de l’Ecole à l’ère du numérique. Selon une étude menée par l’association LinuxÉdu, prèt de 90% des documents disponibles sur les serveurs des académies sont dans des formats propriétaires et fermés (voir image). Même si les suites bureautiques libres sont de plus en plus utilisées dans les établissements scolaires, il reste encore des obstacles du côté des administrations.

Un membre de l’April signale que : « Malheureusement,  nos tutelles nous transmettent des fichiers au formats propriétaires Microsoft ou Adobe et nous sommes donc dans l’obligation, pour des questions de compatibilité, d’installer ces logiciels propriétaires. »

L’école 3.0 ne doit plus se contenter de compatibilité mais d’interopérabilité.

Les auteurs de l’appel encourage tous les acteurs de l’éducation nationale mais aussi le grand public à signer et faire signer cet appel.

Sur des bases techniques, c’est un débat de fond qui est structurant pour l’école numérique. Les auteurs attendent donc du Ministère qu’il impose à tous  » une règle simple et claire :  toute mise à disposition de documents au sein du service public de l’Éducation nationale et tous les échanges de documents  (textes, tableurs, présentations, vidéos, ressources… )  doivent se faire dans des formats de fichiers ouverts et interopérables. »

Plus d’infos :
Le site de l’appel est ici : http://formatsouverts.education

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Un appel en faveur des formats ouverts dans l’Education Nationale – serious games et du ludo-éducatif | Éducation Psychologie Pédagogie & TICE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top