A LA UNE

En direct du Sommet de l’iPad : pourquoi mettre en place une Webradio en classe ?

Sommetipadart2photo3_010515Sommetipadart2photo2_010515

 

 

 

 

 

 

 

Quel constat ? Pourquoi cet atelier ?

Ces dernières années ont été marquées pour moi, par le constat d’un manque d’intérêt réel dans les phases de production d’écrit et une passivité croissante face à l’implication à l’oral. Ces observations m’avaient déjà poussé à accélérer les expérimentations via tablettes dans ce sens.

L’implication en classe via tablette est actuellement une réussite (Un peu moins de 300 iPads actuellement, sont au service de nos chères têtes blondes).

Les élèves se montrent plus investis dans les productions à réaliser, mais une ombre reste à mon tableau: Le manque de motivation face au volontariat de la prise de parole en classe. On dit communément que nos élèves sont plus à l’aise en classe, ce qui est le cas pour des prises de paroles inopinées, cependant, pour la prise de parole volontaire constructive, c’est une autre histoire !

J’ai donc cherché à développer la prise de confiance en soi et la prise de parole volontaire durant les dernières semaines de cours par l’expérimentation suivante et la mise au point de ces techniques durant les semaines de vacances.

Deux idées ont germé dans mon esprit (toujours très encombré d’une multitude de projets)

  • La webradio
  • La WebTv

Mais pourquoi une WebRadio en 2015, où la culture de l’image est partout ?

J’ai réalisé une WebTv. Cependant, les inconvénients ont vite limité les avancées pédagogiques :
Droit à l’image et droit de l’image
« Je regarde la video de mon copain ou de ma copine parce qu’il est sympa, ou elle est trop belle.. ». Nous sommes alors loin des objectifs d’apprentissage.

A l’inverse, la radio parait immédiatement plus pertinente et demande très peu de matériel à mettre en place, rassurons-nous. La problématique de cette expérimentation est essentiellement pédagogique et didactique. Les problèmes de droits sont moins nombreux… L’iPad se suffit à lui même. Le reste n’est que paramétrage et enrichissement.

Pourquoi et comment réaliser cela ?

Les situations pédagogiques déjà réalisées ont été diverses et variées :

. le résumé de notions (objectif : optimiser la mémorisation par une forme auditive en plus de la forme visuelle)
. la présentation d’une recherche effectuée
. des mises en commun
. des productions réalisées dans le cadre des enseignements réalisé en « classe inversée»

Ces nombreux essais me procurent de nombreux retours à présenter, ici au sommet de l’iPad et du numérique.

Les observations sont surprenantes :

– 9 élèves sur 10 appréhendent ce passage à l’oral, d’autant plus si l’exercice se fait devant ses camarades et souhaitent lire leurs productions écrites à l’oral.

– 4 élèves sur 5 réalisent cette tâche avec une préparation écrite préalable. (« Tiens, ils veulent écrire mes élèves…? oui, mais pour un besoin qui leur ai interne »)

Nos jeunes apprenants de collège et lycée n’apprécient globalement pas les phases écrites dans les productions habituellement demandées. Ici, paradoxalement, ils s’imposent généralement une phase de rédaction exhaustive avant le passage à l’oral.

Je suis, à mon avis, partiellement responsable de cet état de fait. Moi-même, j’impose très souvent une phase écrite avant toutes autres formes de productions, ma propre formation influence mes pratiques.

Interrogeons nous sur nos propres pratiques avant de les imposer à nos élèves…

Par l’usage de notre radio, baptisée « svt’expliquer » (jeux de mot à réinventer pour les professeurs d’histoire géographie !), voici les objectifs fixés pour cette nouvelle année, de ces outils pédagogiques.

Maîtrise de la langue orale (mais aussi écrite)

L’expression orale n’est pas facile à maîtriser par nos élè Se faire comprendre par d’autres, en réaliser des phrases simples et explicites qui se suffisent à elles mêmes.
Parler avec un micro impose d’autres règles : articuler, parler distinctement, se tenir bien en face du micro (donc bien droit)

Critique de l’information diffusée dans les médias

S’accaparer une information, vérifier sa véracité ne sont pas des tâches évidentes pour les élèves « C’est juste, Monsieur, je l’ai trouvé sur internet ! »

A l’inverse, le constat est plus facile à faire assimiler aux élèves, quand ce sont eux, qui diffusent une information :

. Développement de l’esprit critique et scientifique, du point précédent, naît l’esprit critique dans l’esprit de l’élève, la nécessité de vérifier l’information scientifique fait alors son apparition au sein de nos petites têtes blondes. Cela renforce davantage le poids et l’intérêt de l’expérience.

. Développement de l’autonomie

Par cet exercice, l’élève est mis en perspective face à une tâche finale (complexe). Pour réaliser cette dernière, l’élève se découvre au cours de sa réalisation les tâches sous-jacentes nécessaires au préalable pour réaliser la tâche finale

. Maîtrise des TIC

Même si les outils décrits et utilisés sont relativement simples d’emploi, la réalisation d’un podcast audio nécessite quelques outils. (Evaluation de nombreuses compétences du B2i est ici possible)

. Respect et écoute de l’autre

Dans les aspects sociaux abordés lors de la réalisation de nos différentes émissions, 2 facettes sociales ont été particulièrement intéressantes ; la nécessité de faire silence pour réaliser l’enregistrement des autres équipe ; l’écoute des autres groupes qui ont réalisé une tâche identique ou différente à celle réalisée par l’individu. Certains sujets ont été écoutés jusqu’à une centaine de fois.

. Mémorisation

Une dernière phase reste à évaluer de façon rigoureuse : la mémorisation à court et à long terme des notions ou compétences développées par la réalisation de ces émissions de radio.

 

Cependant, le tableau précédemment brossé possède quelques revers…

Une travail de préparation important est nécessaire afin de faire appréhender cette démarche par les élèves. Ce type de démarche « différente » est souvent perçu comme ludique avant tout.

De plus, une réelle culture numérique manque à nos élèves qui prélèvent sans compter et ne vérifient pas l’information omniprésente sur le net.

Nous avons beaucoup encore à faire de ce côté afin d’aider à la constructions des citoyens responsables de demain, d’autant plus que ces derniers ont déjà, pour une grande majorité, une identité numérique pas toujours maîtrisée (réseaux sociaux entre autres).

Personnellement, je ne pense pas qu’il faille diaboliser ces derniers qui sont omniprésents dans la vie de nos élèves. Au contraire, utilisons leurs propres réseaux et systèmes de partage de l’information pour les aider à construire compétences et notions abordées.

La webradio précédemment évoquée est parfaitement compatible avec les réseaux sociaux les plus connus. Ainsi, on retrouve sur les réseaux sociaux des élèves la promotion de leurs (propres) productions. Une forme de fierté face à leurs productions…

Ps: n’oubliez pas de faire remplir une charte d’autorisation par vos parents d’élèves pour réaliser ce type de production (souvent mise en annexe des documents remis aux parents en début d’année)

Comment faire cela techniquement ?

Nous pouvons utiliser deux applications pour réaliser cette tâche

  • GarageBand : parfait pour faire l’enregistrement et le montage et de plus gratuit.
  • Auria : Un Must si on veut aller plus loin et réaliser du multipostes : C’est à dire enregistrer chaque élève pour évaluer la pertinence de chacun au delà du travail du groupe.
  • Soundcloud : mon hébergeur de son que j’ai choisi car simple pour mes élèves, connu d’eux-mêmes et gratuit.

Si on souhaite pousser plus loin la qualité de ce projet, on peut bien sûr connecter un (voir plusieurs) micro(s) USB plus qualitatif(s) que celui intégré via l’adaptateur USB (dédié à la photo théoriquement). Mon choix s’est portée sur une carte son paramétrée pour faire de la radio pédagogique: spécialement dédiée. A découvrir dans un prochain article…

Retrouver un exemple concret d’exploitation en cours sur https://soundcloud.com/svt-expliquer. Mes élèves vous feront découvrir quelques exemples… mais aussi un entretien avec une véritable journaliste pour nous faire avancer sur la conception d’article. Enfin, écouter l’émission de radio !

A bientôt sur les bonnes ondes… !

Tous les articles de Sébastien sur le Sommet de l’iPad édition 2015 sont ici

lu : 3315 fois

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de verification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Most Popular

To Top