ACTION PUBLIQUE

L’expérimentation ProFan menée dans les académies de Montpellier et de Toulouse

Le renouvellement de la formation professionnelle s’impose comme un enjeu majeur pour faire face aux défis du travail dans un univers numérique. C’est l’objet de l’expérimentation ProFan, inscrite dans le cadre général de l’action « Innovation numérique pour l’excellence éducative » du Programme d’investissements d’avenir.

Jean-Marc Monteil, ancien recteur, chargé de mission national pour le Numérique, a animé mercredi 23 novembre, la réunion de lancement du projet ProFan, dans les académies de Montpellier et de Toulouse.

 Des inspecteurs référents académiques et des chefs d’établissements (expérimentateurs ou témoins), accompagnés des directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques (DDFPT) ainsi que d’enseignants impliqués dans le projet ProFan, ont été conviés à participer à cette demi-journée.

Conçue dans le cadre de la mission confiée au recteur Jean-Marc Monteil, l’expérimentation ProFan, se donne pour ambition de promouvoir de nouveaux contextes d’apprentissage et d’enseignement afin de favoriser l’acquisition de compétences nouvelles pour répondre aux exigences des métiers du futur.

Source : Direction de la communication AC Montpellier

Extraits du BO de l’Education Nationale paru le 10 novembre 2016 :

Si avec le développement du numérique dans l’ensemble des secteurs d’activité, des emplois nouveaux vont être effectivement créés, d’autres seront détruits par l’automatisation et la digitalisation des processus de production, de gestion et d’administration. Alors que les métiers futurs n’ont pas encore livré leurs contenus, l’introduction du numérique dans la plupart des activités professionnelles met dès à présent en évidence des modifications comportementales profondes dans le monde du travail.

Ainsi, le changement dans les relations hiérarchiques traditionnelles au sein des organisations vers des relations plus transversales, remet en question les modes de communication et de collaboration. De même, la fragmentation des tâches par l’automatisation, fait place désormais à la prise d’initiative et à la supervision des processus d’exécution en mobilisant des capacités de représentation et de traitement de l’information. Se trouve ainsi valorisée une approche cognitive de l’acte professionnel. Enfin, en favorisant les échanges réticulaires (au sein d’espaces qui fonctionnent en réseau), le numérique invite à la polyvalence et à des compétences à interagir augmentées.

Le renouvellement de la formation professionnelle s’impose donc comme un enjeu majeur pour faire face aux défis du travail dans un univers numérique.

C’est l’objet de l’expérimentation ProFan, dont la mise en œuvre et le financement s’inscrivent dans le cadre général de l’action « Innovation numérique pour l’excellence éducative » du Programme d’investissements d’avenir.

à lire ici : www.education.gouv.fr

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top