ACTUALITÉS EN BREF

La Box Super-Julie « Ça t’apprendra ! » : la box qui donne envie d’apprendre

Ah les devoirs à la maison qui riment avec « leçons »… Rares sont les sujets ayant fait couler autant d’encre depuis aussi longtemps ! Car s’il est vrai qu’officiellement, les devoirs à la maison écrits sont interdits depuis 1956, il n’en demeure pas moins que la plupart des élèves de primaire rentrent chez eux le soir, épuisés par une longue journée d’école…
…. avec des devoirs à faire pour le lendemain !

superjulie_img2

Remettre du plaisir dans le fait « d’apprendre »

Pour autant, dans un monde idéal où les parents auraient le temps d’aider leurs enfants à faire leurs devoirs en toute sérénité, et où les enfants seraient de bonne volonté, les devoirs à la maison présentent un réel intérêt !
Outre ce moment de partage parents-enfants, c’est aussi une façon de suivre la progression de son enfant et de cibler ses éventuelles difficultés.

Sauf que… dans la vraie vie, les parents ont rarement le temps, l’énergie et la patience pour faire de ce moment un moment agréable pour tous. Et les enfants ont, pour la plupart, un peu de mal à se convaincre du bien-fondé de ce travail que leur demande leur instituteur/trice.

Mais c’était compter sans Super Julie et ses box « Ça t’apprendra », conjuguant jeu et enseignement pour que les leçons deviennent enfin un jeu d’enfant !

Julie Kuhn, à l’origine du projet, commente :
« Le problème des leçons est intimement lié à ce qu’elles sont intrinsèquement, à savoir des leçons ! Avec tout ce que cela comporte de négatif et de souffrance dans notre imaginaire. Mais elles sont pourtant indispensables à la suite des apprentissages« .
Proposées sans abonnement, autrement dit « à la demande » et selon les besoins de l’enfant, ces box destinées aux enfants de 5 à 12 ans ont pour objectif de dédramatiser les moments de révision, de travail à la maison et d’aide parentale aux devoirs.

Comment ? Tout simplement en respectant un équilibre entre le digital et le réel pour qu’enfants et parents puissent tirer parti de ces moments.

En les enrichissant par le jeu, ces moments stimulent l’envie d’apprendre et font oublier qu’il s’agit de notions scolaires.

Pour que les leçons soient comme des bonbons : « Ça t’apprendra » en bref

superjulie_img1Les box mises au point par Julie contiennent :
. entre 1 et 3 codes d’applis
. un jeu de manipulation en bois ou autre (s’il s’agit de cartes par exemple)
. un livre lié à la notion à comprendre
. un livret de 10 à 15 pages en format A5 proposant un parcours ludique entre tous les supports d’apprentissage et rappelant les notions essentielles à connaître en rapport à la notion traitée. Livret émaillé de rubriques « Frimer dans la cour de récrée » qui a pour but de nourrir la culture générale des enfants

Ainsi, le véritable avantage de ces box réside dans ce livret unique recueillant conseils et parcours pour un amusement certain et une notion qui s’inscrit dans la mémoire de l’enfant car elle a été apprise de manière ludique et avec beaucoup d’intérêt. Il est bien connu que ce qui nous a passionné est retenu durablement.

Zoom sur la boîte de numération

superjulie_img3

Concernant la mesure des quantités et les compléments à 10, cette box comprend un jeu, conçu pour manipuler les quantités et les compléments à 10 ; un livre, pour permettre de pratiquer les apprentissages en jouant ; ainsi qu’une application primée qui donnera envie de jouer avec les nombres et pour finir, le livret d’accompagnement décrivant parfaitement comment passer d’un support à l’autre et comment les utiliser de différentes manières.

Par ailleurs, elles seront proposées en remédiation personnalisée en fonction de besoins précis de l’enfant.

Ces box s’adressent à tous les enfants, quel que soit leur mode d’apprentissage, qu’ils aient une mémoire auditive, kinesthésique ou visuelle.

Julie ajoute à ce titre :
« Les box sont conçues pour « nourrir » tous les types de mémoires : auditive / kinesthésique / visuelle. Il s’agit de la mémoire dite « sensorielle » (du très court terme => 200 millisecondes à 3 sec). Et cette mémoire se transforme en mémoire de travail traitant les données et les dirigeant vers la mémoire à long terme, à condition toutefois que ce qui a été appris a été jugé suffisamment stimulant, intéressant, pertinent pour rester longtemps stocké dans des neurones« .

A propos de la super institutrice masquée
Super-Julie, c’est Julie Kuhn, institutrice internationale pendant 12 ans, reconvertie dans la sélection d’applications de qualité pour enfants.
Son moteur dans la vie ?
Faire avancer les enfants vers le savoir mais sans douleur, dans le bonheur et la bonne humeur. Le tout en liant les ingrédients idéaux tel que le digital au jeu de manipulation, à un livre idéal et un parcours intégrant les notions essentielles.

En savoir plus
Site Internet
Page Facebook
Twitter
Instagram

lu : 1132 fois

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de verification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Most Popular

To Top