ACTUALITÉS EN BREF

Ellesgorithme : lancement du concours le 8 mars

A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), par l’intermédiaire de l’Institut de la francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC) lance la deuxième édition du concours Ellesgorithme dédié aux femmes francophones, sans distinction de pays, en vue de promouvoir le développement d’applications mobiles en langue française dans le domaine du numérique éducatif.

L’objectif général de ce concours est d’apporter un appui à la création d’applications mobiles par des femmes, dans le domaine du numérique éducatif et en langue française.

Les trois meilleures réalisations recevront un prix et leur promotion sera assurée par l’IFIC.

Un jury international, composé de femmes issues du monde universitaire francophone et des technologies pour l’éducation, procédera à la sélection des dossiers éligibles et à l’attribution finale des prix.
Chaque candidate présentera un projet complet d’application mobile en relation avec le numérique éducatif : simulation, jeu sérieux, tutoriel, outil interactif, etc.

Les lauréates de l’édition 2017 du concours Ellesgorithme seront révélées à l’automne 2017.

Une édition 2016 sous le signe de l’innovation au féminin

Avec plus de 60 candidatures reçues, la première édition du concours Ellesgorithmes a été un véritable succès. Le jury, composé exclusivement de femmes, a récompensé deux projets de femmes talentueuses.

Le 1er Prix, d’un montant de 2 000 euros, a été remis à Anna Shvets (Pologne) pour son application « Jeu d’harmonie ». Cette application a pour objectif l’apprentissage et l’entraînement musical de joueurs de musique, notamment le développement de leur oreille musicale.

Le 2e prix, d’une valeur de 1 000 euros, a récompensé Narech Houessou (Bénin) pour son application Sounach, un répertoire des œuvres d’art africaines.
« Passionnée par l’art africain depuis mon plus jeune âge, j’ai réalisé que ce domaine était très peu documenté et qu’il était difficile de connaître l’origine de telle ou telle œuvre. Je me suis alors penchée sur la réalisation d’une ressource numérique efficace capable de répertorier l’ensemble des œuvres africaines. Son utilisation est simple : avec un système de recherche via la capture d’écran, on accède directement aux origines et à une documentation précise sur l’oeuvre que nous observons » explique Narech Houessou, créatrice de Sounach et lauréate du 2e prix Ellesgorithme 2016.

Pour plus d’informations : www.auf.org

lu : 552 fois

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de verification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Most Popular

To Top