RETOURS D'USAGES

Travailler en équipe projet pour réaliser une maquette d’éolienne fonctionnelle (EPI)

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 14ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Partages, échanges & contributions avec le numérique ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, mardi 22 août.

 

Philippe Bernier présentera « Travailler en équipe projet pour réaliser une maquette d’éolienne fonctionnelle (EPI) » sur la session III : Espaces d’apprentissage et de formations

 

Problématique pédagogique:

Constat : les activités proposées en classe ne suscitent pas toujours un engagement des élèves.

Cette activité de réalisation d’une maquette d’éolienne est proposée sous forme d’un défi afin de susciter davantage d’engagement. Les élèves, en équipes de 4, accèdent à un espace collaboratif Moodle, vide ou presque mais qui propose un forum par équipe, deux bases de données et un glossaire.
Seule est fournie une carte heuristique permettant de jalonner le parcours. Le forum, visible par les membres de l’équipe et les enseignants, sert de carnet de bord, de trace écrite.

Les bases de données (une de connaissances, l’autre relative aux matériaux, composants utilisés) sont alimentés par les élèves. Au moyen de la base de données de connaissances, les élèves enrichissent le cours puisque leurs contributions sont accessibles ensuite par tous les élèves de la classe.
Le glossaire est aussi alimenté par les élèves.

Ce projet est aussi un EPI puisqu’il associe 3 disciplines : technologie, sciences physiques et mathématiques.

Apport du numérique ou présentation de la techno utilisée :

Le numérique est ici essentiel parce qu’il permet de mettre en place la collaboration dans le projet au moyen du forum, l’enrichissement du cours au moyen des bases de données et du glossaire (disponibles dans Moodle).
D’autres outils sont aussi utilisés :

    • Framémo : gestion des tâches. Les élèves définissent les tâches à exécuter et les classent (à faire, en cours, faits).
    • Le tableur : activité mathématique pour le calcul du coût et pour les statistiques liées au vent
    • Sketchup : modélisation 3D de la maquette d’éolienne
    • Augment : production de Réalité Augmentée
    • Production d’un document numérique final au choix de l’élève pour l’EPI.

 

Relation avec le thème de l’édition :

Dans ce projet, les élèves sont organisés en équipes-projet avec des rôles. La réalisation du défi implique la mise en place de relations de coopération et de collaboration.

L’espace collaboratif Moodle est quasiment vidé au début du projet. Chaque membre de chaque équipe contribue à alimenter le forum de l’équipe qui sert de carnet de bord et d’espace d’échange.
Le glossaire du cours (visible par tous) permet à chacun de contribuer à la documentation du cours.

La base de données de connaissances est alimentée par les élèves dans les équipes : lorsqu’une équipe a besoin d’effectuer des tests, de vérifier certaines choses, ils sont invités à publier les comptes rendus dans base de données de connaissances qui est visible par toute la classe.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe :

Le projet mené depuis 4 ans montre que l’engagement des élèves est vraiment plus important. Ce qui motive les élèves : il y a d’une part l’objectif de réaliser collectivement une maquette d’éolienne fonctionnelle, de pouvoir faire des choix : type d’éolienne, forme, esthétisme, organisation, …, de s’impliquer dans l’équipe en étant valorisé par les contributions dans le forum (forum = carnet de bord => production multimédia finale pour l’EPI) dans le glossaire et les bases de données.

L’évaluation porte à la fois sur les productions finales : maquette d’éolienne et production multimédia, sur la qualité des différentes contributions et sur le fonctionnement de l’équipe et l’implication de chacun de ses membres (évaluation externe et interne).

Il est important d’avoir en amont une réflexion sur le fonctionnement de la constitution d’une équipe (limitée à 4 membres). Quelques élèves ont pu montrer une moindre adhésion à ce projet parce qu’ils estiment que ce n’est pas aux élèves d’apporter des connaissances dans l’espace de cours.

Plus d’info sur Philippe Bernier 
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#14 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page www.ludovia.com/tag/ludovia-2017

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top