Education aux média

Classe du futur et « Projet webTV » à Civray  : deux projets innovants dans deux lycées ruraux

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 14ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Partages, échanges & contributions avec le numérique ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, mardi 22 août.

 

Laëtitia Léraut présentera « Classe du futur et « Projet webTV » à Civray  : deux projets innovants dans deux lycées ruraux » sur la session I : Culture numérique & codes

 
Les deux projets innovants que sont la Classe du Futur et le Projet Web TV se placent dans une série de questionnement à la fois pédagogique et sociologique.
Comment rendre les élèves acteurs de leurs apprentissages, plus autonomes, plus armés à affronter le post-bac ? Comment rompre l’ennui parfois réciproque ? Comment élargir les compétences travaillées ? Le lycée André Theuriet de Civray enregistre chaque année d’excellents résultats au baccalauréat mais doit accentuer ses efforts sur le post-bac.
 
Quels sont les outils mis à notre disposition pour les tutorer afin qu’ils préforment une fois leur diplôme obtenu ?
Dans un milieu rural tel que Civray situé dans le sud de la Vienne et accueillant des élèves en grande partie issus de catégories socio-professionnelles modestes, il s’agit de réfléchir à la façon dont on peut agir pour niveler les disparités, d’une part socio-spatiale et d’autre part territoriale. Les pratiques pédagogiques innovantes impliquant du numérique peuvent être un levier pour répondre à cela. Comment convaincre les acteurs de nous suivre dans des projets onéreux et nécessitant une maintenance, un suivi sur le long terme ?
 
Ce sont les questions sur lesquelles une équipe d’enseignants de Civray s’est penchée en 2014 afin de construire un projet qui allie nouvelles pratiques pédagogiques, nouvelle place et posture de l’enseignant et l’apport du numérique.
 
La classe du Futur tente de répondre à toutes ces interrogations. Le niveau des Terminales a été choisi pour des questions de maturité des élèves, et la volonté de travailler l’autonomie.
 
6 idées force dominent dans ce projet :
• Fonctionner principalement en pédagogie inversée avec une équipe qui s’implique dans l’expérimentation (utilisation des réseaux sociaux et des espaces collaboratifs : Padlet, Drive…), progression et animation pédagogiques communes par discipline.
• Équiper les élèves et les enseignants d’un micro-ordinateur portable tactile convertible en tablette (arrêt total du livre papier) qui combine avantages notebook / tablette.
• Équiper les deux classes de l’ensemble des éléments de pédagogie numérique disponibles à ce jour (visionneur numérique, TBI interactif, Espace de création multimédia…)
• Maximiser les opportunités de pédagogie différenciée, à la fois temporellement et spatialement par le renouveau provoqué par le numérique dans la liaison domicile / lycée.
• Proposer des activités bâties sur le collaboratif et l’autonomie par la maîtrise des outils pédagogiques numériques et par les échanges enrichis prof/élèves que ces outils induisent.
 
Pour ce faire, deux salles ont été entièrement réaménagées avec des îlots, des espaces multimédias, des murs d’écriture… Élèves et enseignants ont été équipés d’ordinateurs pour rester connectés en permanence, via Wifi, avec le tableau blanc interactif, l’imprimante et les appareils de leurs camarades.
 
Ils utilisent les réseaux sociaux et les espaces numériques collaboratifs selon les principes de la pédagogie inversée. Même les tables ont été remplacées par des chaises dotées de roulettes et de tablettes pour alterner facilement les modes de travail (groupe, collectif, individuel).
Pour être plus précis :
• Équipements informatiques mobiles : Micro-ordinateurs portables tactiles convertibles en tablettes  avec caméra intégrée = 60 exemplaires élèves et 10 exemplaires enseignants.
• Réaménagement spatial total des deux salles avec création d’un espace lecture, travaux de peintures et d’agencements globaux dans les deux salles.
• Élaboration d’espaces numériques avancés pour la création multimédia avec mobilier adapté : visionneur (x2), postes informatiques standards, imprimante laser wifi, bornes wifi dans les deux salles ; à venir : caméra numérique pour la création multimédia (x2), postes informatiques avancés (x2).
• Équipement en mobilier pour les élèves : chaises à roulettes et avec tablette (62 ex).
Depuis 2015, le lycée André Theuriet s’est dotée de PC supplémentaire. Aujourd’hui, nous nous dirigeons vers le BYOD et cette démarche pédagogique fait des émules dans l’établissement puisque des classes de Seconde et de Premières travaillent également avec le BYOD et en inversion.
 
Le projet Web Tv, projet en construction sur les deux lycées de Civray : le LGT et le LP découle de la classe du futur. L’objectif étant que les élèves produisent des capsules vidéos afin d’alimenter une plate-forme sur laquelle les capsules seront stockées.
 
L’idée de de travailler une transmission horizontale, de pair à pair et d’insister sur les aspects collaboratif et coopératif. Ici, la valorisation des travaux, des apports de l’élève est au cœur de la démarche.
 
Pour ce faire, ce projet a nécessité l’achat de matériel vidéo, son et des ordinateurs et logiciels de montage dont la liste exhaustive peut-être transmise.
 
Ces deux projets se placent parfaitement dans le thème de l’édition 2017 : « Partages, échanges et contributions » puisqu’ils se placent dans une démarche complètement collaborative : dans la classe du futur dans laquelle les cours, les ressources sont partagées et les élèves doivent contribuer sous des formes diverses : réalisation d’un QCM, d’un résumé d’un article de presse ou d’une émission radio en lien avec un chapitre étudié en une biographie, d’une carte mentale, d’une capsule vidéo….
 
Ces capsules vidéo qui n’ont d’autre but que d’aider aux révisions de leurs camarades. La contribution des élèves contribuent à renforcer leur estime de soi, leur confiance en eux, chose très importante dans des établissements spécifiques comme le Lycée professionnel (projet WEB Tv aussi au lycée des Terres rouges de Civray- Lycée professionnel).
Chaque discipline et chaque élève peut contribuer à ce projet.
 
Ces deux projets, basés sur le numérique, permettent une nouvelle approche de l’enseignement. L’enseignement dogmatique et frontal ne sont plus de mise : le travail par compétences, en groupe et l’application de pédagogies dites innovantes sont requis.
 
Les élèves sont confrontés à la nécessité d’être acteur, ne sont plus en position d’attente. Les liens entre l’enseignant et ses élèves ont plus proches : utilisation de mails, des réseaux sociaux (Facebook), étayage et donc interactions plus grandes avec chaque élève car travail groupe.
 
Ces projets permettent donc une plus grande individualisation et différenciation des apprentissages. Je n’ai eu aucune classe à moins de 32 élèves depuis le début de ce projet mais j’ai pu passer bien plus de temps avec chacun d’eux. Aussi, les tutorer pendant la réalisation et le tournage des capsules vidéo engendre, par exemple, des moments de convivialité, de partages de moments importants dans leur vie de lycéen. Le fait qu’une carte mentale ou un schéma qu’ils ont posté sur la plate-forme collaborative soit utilisé par d’autres élèves entraîne un moment de fierté chez certains d’entre eux.
 
Depuis la mise en place de ces projets, j’ai acquis une vision plus globale de ma démarche professionnelle et cela soulève également d’autres questionnements. Comme mettre un pied dans un engrenage…
 

 
 
Plus d’info sur Laëtitia Léraut
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#14 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page www.ludovia.com/tag/ludovia-2017

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus populaires

To Top