\'\'
recherche

Etudes des pratiques informationnelles sur les réseaux sociaux numériques et le rapport entre les acteurs : le cas des bibliothèques universitaires de l’Université de Poitiers

Pour la trézième édition du Colloque scientifique Ludovia#14, 39 communications vous seront présentées sur le thème « Partage, échange, contribution, participation ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’événement, lundi 21 août.

 

Maher Slouma et Anamelea de Campos Pinto présenteront: « Etudes des pratiques informationnelles sur les réseaux sociaux numériques et le rapport entre les acteurs : le cas des bibliothèques universitaires de l’Université de Poitiers », sur la session d’ouverture

 
Cette dernière décennie a été marquée par la démocratisation de l’emploi des réseaux sociaux numériques dans les différents domaines et secteurs d’activités publics ou privés.
 
Les bibliothèques se sont aussi emparées de ces outils pour développer leurs moyens de communication, promouvoir leurs fonds documentaires et inciter le partage, l’échange, la contribution et la participation auprès de leurs usagers. Mais, qu’en est-il réellement de ces pratiques des usagers sur les réseaux sociaux numériques des bibliothèques ? Ces pratiques correspondent-elles aux attentes des bibliothécaires ? Le contenu publié par les bibliothécaires est-il au goût des usagers et favorise-t-il leur participation ?
 
Notre objectif est de mettre en correspondance l’usage prescrit par les professionnels des bibliothèques et l’usage réel par les usagers, au sens de Rabardel (1995).
Dans cette communication, nous nous intéressons, particulièrement aux bibliothèques universitaires et notamment à celles de l’Université de Poitiers qui font l’objet d’étude de certains projets de notre laboratoire, pour apporter des éléments de réponse à ces différentes interrogations.
 
Notre problématique consiste à savoir en quoi les pratiques informationnelles (Chaudiron & Ihadjadene, 2010 ; Gardiès, Fabre & Couzinet, 2010 ; Rieder, 2010) des acteurs des bibliothèques universitaires sur les réseaux sociaux numériques sont révélatrices de partage, d’échange, de contribution et de participation ? Pour ce faire, nous nous basons sur un pluralisme méthodologique (Bernard & Joule, 2005 ; Courbet, 2013) qui combine deux approches, une quantitative et une qualitative, afin de recueillir les avis des différents acteurs des bibliothèques universitaires.
 
Dans un premier temps, l’étude qualitative permettra à l’aide des entretiens semi-directifs d’avoir les témoignages des bibliothécaires.
Dans un second temps, l’étude quantitative, via un questionnaire en ligne, s’intéressera à récolter les avis des usagers.
Les résultats obtenus devront nous éclairer sur les interrogations mentionnées ci-haut et permettront d’apporter aux bibliothécaires des réponses sur les pratiques effectives de leurs usagers, dans l’optique d’améliorer leurs services.
 
 
Plus d’info sur Maher Slouma et Anamelea de Campos Pinto
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#14 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page www.ludovia.com/tag/ludovia-2017

lu : 1100 fois

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de verification * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Most Popular

To Top