\'\'
RETOURS D'USAGES

Le DISCODU : collaborer pour créer un dispositif info-communicationnel durable sur le tourisme dans les pays hispanophones

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 14ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Partages, échanges & contributions avec le numérique ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, mardi 22 août.

 

Anne Farisse Boyé présentera « Le DISCODU : collaborer pour créer un dispositif info-communicationnel durable sur le tourisme dans les pays hispanophones » sur la session III : espaces d’apprentissage & de formation

 
Problématique pédagogique :
S’il reste le lieu privilégié de la transmission du savoir, l’établissement scolaire s’ouvre à présent de façon réelle (voyages culturels ou linguistiques) et virtuelle (internet). On prône les activités et les projets interdisciplinaires ou les classes inversées et le CDI se renforce comme lieu d’échanges « assurant la continuité entre des espaces de vie et de travail, dépassant le cloisonnement entre enseignement et apprentissage, un espace de rencontres, de débats et de confrontations avec les autres » (DGESCO, 2012).
 
Dans ce cadre, j’ai souhaité initier avec les documentalistes de mon établissement et une classe de 1ère Technologique (STMG) la création d’un dispositif info-communicationnel durable permettant des apprentissages différenciés, axé sur la réalisation d’une base de données (textes et images) concernant le tourisme dans des pays de langue hispanique.
Le choix d’élèves de série technologique a été motivé par plusieurs raisons. Tout d’abord, l’envie de les surprendre et de leur proposer une autre façon de travailler de façon à les impliquer et les motiver davantage dans leur apprentissage de la langue. Ensuite, le désir de valoriser ces élèves-là et de tenter de changer la propre image qu’ils peuvent avoir d’eux-mêmes. Pour finir, ce choix correspond à l’un des axes de notre Projet d’Etablissement.
 
Les élèves, placés au cœur de ce projet, ont la possibilité de réaliser et de se réaliser, de participer activement à une activité leur permettant de progresser linguistiquement mais aussi de laisser une trace durable et utile de leur passage dans l’établissement. En effet, le dispositif en question, destiné à perdurer, sera utilisé et enrichi par les classes de l’année suivante. Ainsi, le partage se fait dans l’échange collaboratif mais aussi dans la transmission d’un objet commun à faire évoluer.
 
Apport du numérique ou présentation de la techno utilisée :
Les programmes du Ministère de l’Education nationale demandent à la communauté éducative de développer la réflexivité de l’élève sur ce qu’il fait, de le rendre acteur, créateur et suffisamment autonome pour participer à son apprentissage, voire à celui des autres.
 
Le projet que nous avons initié permet avant tout de voir ou revoir certaines bases d’utilisation du numérique (recherche d’information, sources, droit à l’image etc) et aussi de les familiariser à l’utilisation d’outils numériques collaboratifs tels que Quizlet, Padlet, Picktochart ou Canva qui leur permettent de produire des créations concrètes qu’ils peuvent partager.
 
Relation avec le thème de l’édition :
Le DISCODU est créé grâce à une collaboration ou parfois une coopération, qui permettent toutes deux un résultat qui n’aurait pas été possible en travaillant seul.
De plus, le thème du Tourisme, en adéquation avec les programmes officiels du MEN, pour l’espagnol, associé à la notion « Espaces et échanges » du cycle terminal sous-entend une rencontre avec l’autre. Un parallèle s’établit entre ce thème et le travail collaboratif proposé car chaque participant devient un maillon actif et essentiel pour obtenir le résultat final escompté.
 
De ce fait est envisagé un nouveau partage des taches, avec un échange favorisant la participation : l’élève par le dispositif qu’il laisse aux autres devient un « contributeur », un passeur de savoirs alors que l’enseignant se place dans le collaboratif et accepte de ce fait un échange fructueux, encadrant parfois d’autres pistes de travail proposées par les élèves eux-mêmes.
 
Synthèse et apport du retour d’usage en classe :
Ce projet s’est heurté à quelques difficultés sur le terrain mais elles ont pu être résolues. Il s’agit essentiellement de problèmes liés à des connexions difficiles par moment (soucis de réseau, de disponibilités de salles informatiques ou incompatibilité liée à certains filtres) Néanmoins, la motivation manifestée par la plupart des élèves et la mobilisation des professeurs documentalistes ont permis de faire avancer le projet, de créer des ressources qui complètent le dispositif initié l’an dernier et d’arriver à une production finale très satisfaisante, sous forme d’une petite exposition d’affiches au CDI, valorisante pour les élèves.
 

 
 
Plus d’info sur Anne Farisse Boyé
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#14 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page www.ludovia.com/tag/ludovia-2017

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top