ACTUALITÉS EN BREF

La prérentrée de Jean-Michel Blanquer au lycée Jean-Pierre Vernant de Sèvres

Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, accompagné du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Benjamin GRIVEAUX a effectué sa pré-rentrée scolaire au lycée Jean-Pierre VERNANT de Sèvres . Il a d’abord ouvert en présence de Valérie PECRESSE, présidente de la région Ile de France et de Daniel FILATRE recteur de l’académie de Versailles, la séance de travail avec l’ensemble des quelques 190 enseignants et des personnels de cet établissement qui accueille près de 2000 élèves dans 67 divisions dont 450 en post-bac.

Puis il a participé à une table ronde portant “sur le rôle des sections internationales des lycées pour le renforcement de l’attractivité de la France” à laquelle participaient des enseignants des sections internationales qui font avec le pôle musique et le pôle Arts appliqués une des caractéristiques de ce lycée .

Une attractivité que le gouvernement souhaite développer dans le contexte du Brexit qui place nombre de capitales européennes en situation de forte concurrence pour attirer les grands groupes installés à Londres.

 

Les sections internationales du lycée Jean Pierre Vernant

Les sections internationales ouvertes dans les lycées publics français permettent à des élèves français ou étrangers bilingues scolarisés en seconde, première et terminale de se destiner au baccalauréat L, ES et S qui intègre l’option internationale (le bac OIB ). Pour l’obtenir, les lycéens passent toutes les épreuves correspondant à leur série, à l’exception de la langue étrangère de la section et de l’histoire-géographie qui font l’objet d’épreuves spécifiques, à l’écrit et à l’oral. Pour les sections chinoises, une épreuve spécifique de mathématiques remplace l’épreuve d’histoire-géographie.

Le contenu de ces épreuves et le programme correspondant sont arrêtés conjointement par les autorités pédagogiques françaises et étrangères.

Durant leur scolarité les cours de LV1 et d’Histoire géographie sont en effet remplacés par un enseignement en Langue et Littérature, Histoire et Géographie en langue étrangère. Cet enseignement est géré dans certaines Sections Internationales directement par les pays étrangers partenaires, d’autres par l’Education nationale française, d’autres enfin par des Associations agréées.

C’est le cas à Sèvres où pour les quelques 350 élèves des sections anglaises et allemandes, ces enseignements spécifiques sont assurés par des natifs professionnels, diplômés dans leur pays de naissance, recrutés sous contrat de droit privé par une association, SIS, les Sections Internationales de Sèvres, régie par la loi 1901 et dont les membres sont les parents inscrits. Par convention avec le lycée Jean Pierre Vernant, cette association inscrit et accompagne, en impliquant les parents, les lycéens amenés à passer plusieurs diplômes : IGCSE pour les anglophones, DSD pour les germanophones, et l‘OIB à la fin de la terminale bien sûr. L’association qui rémunère au total 54 enseignants perçoit des frais annuels de scolarité des familles ( 2838€ pour le lycée )

Créée en 1960, les SIS comptent aujourd’hui environ 1300 élèves de la maternelle à la terminale, 2/3 en section anglophone et 1/3 en section germanophone. Dans le primaire comme au collège les élèves sont dans des classes françaises et suivent le programme scolaire français auquel s’ajoutent des enseignements spécifiques en section internationale anglophone ou germanophone. Avec le lycée Vernant, six établissements sont concernés, répartis sur Sèvres, Chaville, et Boulogne Billancourt. L’enseignement de langue, littérature et histoire géographie en langue étrangère représent 6 heures au primaire, au collège et en seconde, 8 heures en première et terminale.

Des sections internationales marquées par la création du CIEP

Le Centre International d’Etudes Pédagogiques de Sèvres est intimement lié à l’histoire du lycée de Sèvres devenu lycée Jean Pierre Vernant. Cela est rappelé sur le site de l’établissement.

Le lycée de Sèvres est fondé en 1920 comme école d’application de l’Ecole Normale Supérieure de jeunes filles, puis le bâtiment est occupé par les allemands pendant la guerre“. Les « sévriennes » n’y reviendront pas à la libération.

En 1945, Gustave MONOD, le Directeur de l’Enseignement de second degré y crée le Centre Internationale d’Etudes Pédagogiques. Le lycée est alors étroitement lié au lieu d’enseignement et d’expérimentation des méthodes nouvelles, qui accueille des enseignants du monde entier. Il est d’abord dit expérimental, puis dans les années 1950 devient un Lycée-Pilote.

Par les méthodes dites « actives », le principe posé est celui de la participation de l’individu à sa propre formation.

L’élève y devient « le centre de la classe » et toutes les disciplines se voient reconnaître une égale importance. L’étude du milieu tient une place importante et l’enfant est préparé activement à sa vie de citoyen.Soixante ans plus tard, le Lycée Jean‐Pierre Vernant assume toujours ce double héritage :

. ouverture à l’international : Sections Internationales, mais aussi jumelages et appariements nombreux, tradition et projets d’ouverture sur l’Europe, formation en commerce international et carte des langues élargies.

. respect du parcours des élèves : le lycée permet à des élèves de profils et de talents différents de s’épanouir et de construire leur projet personnel grâce à une très grande palette de formation.

De nouvelles sections internationales en projet

La Région va doubler le nombre de places dans les sections internationales des lycées franciliens d’ici à 2020. Après l’ouverture à cette rentrée scolaire du lycée international de l‘Est Parisien à Noisy le Grand qui accueillera en 2019 quelques 1200 élèves dont 300 internes dans cinq sections internationales ( chinois, arabe, brésilien, anglais, américain ), Valérie Pécresse , la présidente de la région Ile de France a annoncé l’ouverture de trois nouveaux lycées internationaux : à Courbevoie (92) en 2018, Saclay (91) en 2021 et Vincennes (94) en 2022 et précise :

« Nous portons le projet d’une Région bilingue et multilingue ouverte sur le monde. Dans toutes ces sections, les demandes sont très importantes et supérieures à l’offre. Ces sections sont très attractives et extrêmement sélectives. Il faut créer plus de places. Nous voulons, dans une stratégie commune avec l’État, accélérer le développement de ces classes et développer l’offre du privé sous contrat en Île-de-France » .

Jean Michel Blanquer compte, quant à lui, créer des sections internationales dans des lycées existants.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus populaires

To Top