recherche

Orientation : des lycéens rencontrent les chercheurs à l’Institut IMAGINE

Invités par Patrick MEHLEN , Académicien , docteur en biologie moléculaire et directeur de plusieurs laboratoires de recherche qui réunissait en meeting scientifique de nombreuses équipes de recherche , des lycéens de 1ère S et terminale S du lycée Victor Duruy de Paris accompagnés de leurs enseignants ont pu rencontrer en tête à tête les chercheurs.

Objectif ? Informer les lycéens sur le métier de chercheur , dans ce processus de construction de l’orientation qui se poursuit au lycée !

Et les fantasmes ne manquent pas sur cette profession mal connue du public.

Très peu de jeunes veulent faire de la Recherche. Et ce type de rencontre permet d’éclairer les élèves et parfois de susciter un engagement , une passion.

« On a besoin de rapprocher le chercheur de la société , de montrer que la Recherche c’est un travail passionnant et que les élèves motivés peuvent s’engager dans la Recherche car c’est l’avenir de notre pays. » affirment les directeurs de laboratoires.

Les questions posées ont porté évidemment sur les sujets de recherche mais aussi sur la vie des chercheurs, professionnelle et sociale , sur les raisons qui les ont amenés à faire ce métier, sur leur avenir, sur les études nécessaires…

Objectif atteint si l’on en juge par les avis des lycéens et des enseignants à la fin du speed dating qui aura permis à chacun d’eux de rencontrer au moins 8 chercheurs.

Non le chercheur n’est pas automatiquement un homme plutôt âgé , avec une blouse blanche ! Mais combien d’élèves franchiront le pas ?

La rencontre aura aussi permis de montrer combien la démarche scientifique est utile au citoyen dans sa recherche d’information.

Car précise Patrick MEHLEN dans cet entretien :

« Il y a un manque de formation scientifique de l’ensemble de la société ! »

Et les chercheurs peuvent participer à cette mission car ils sont formés à la démarche scientifique : questionnement, vérification par les preuves, reproductibilité des expériences.

« On doit essayer de transmettre cette façon de réfléchir pour notre société, ajoute Patrick MEHLEN . L’amener à l’école c’est très important pour que les élèves très tôt aient cette formation à une démarche qui les aidera pas seulement s’ils veulent être chercheurs mais aussi dans plein d’autres domaines où on a besoin d’avoir une analyse critique des choses qu’on dit et des choses qu’on établit . »

Comment distinguer un fait d’une inférence, d’une opinion? Qu’est ce qu’une information vraie ?

« On se trouve dans une société où le flux d’informations par internet, par les Médias va un petit peu dans tous les sens . On peut dire tout et son contraire sans une vraie réflexion scientifique« , regrette l’académicien qui propose que

« les scientifiques doivent aussi contribuer à la formation des journalistes qui ont une part de responsabilité importante dans la transmission de ces savoirs, à ce qu’est un raisonnement et une démarche scientifiques et ce qui finalement va aboutir à une information vraie ».

Le cercle FSER , organisateur de cette rencontre, lance le mois prochain un programme en direction d’une cinquantaine d’établissements en France pour accentuer cette ouverture des équipes de recherche fondamentale en biologie aux lycéens , c’est le projet DECLICS ( Développer les Échanges entre Chercheurs et Lycéens pour les Intéresser à la Construction des Savoirs.)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top