RETOURS D'USAGES

De QR Codes en réalité augmentée : comment faire d’une séance de physique, un vrai parcours aventure!

C’est le challenge de Christophe David, enseignant au collège Bugatti de Molsheim, qui se donne comme mission de faire aimer la physique-chimie aux élèves et mieux, de leur faire apprendre, en suivant un parcours semé d’embuches…numériques !

Aujourd’hui, en cette fin d’année scolaire (tournage réalisé en juin 2017), Christophe David a préparé une séance de type « parcours linéaire » à ses élèves de 5ème pour leur faire capitaliser les acquis annuels sur le sujet de l’électricité.

Un challenge pas comme les autres pour mener à la réussite.

Pour ce faire, il a fabriqué un certain nombre de « marqueurs », des QR codes que les élèves doivent flasher pour obtenir des questions ; au fur et à mesure des réponses qu’ils apportent, ils avancent dans le « jeu » pour arriver au challenge final : la réalisation, en réel, d’un circuit électrique.
La pression monte au sein des équipes, car ce travail se réalise à plusieurs, précise l’enseignant : c’est un autre objectif que tient à valoriser Christophe David à savoir un vrai travail de groupe pour ces élèves de 5ème.

Le numérique, un véritable outil complémentaire dans la séance.

« L’apport du numérique et notamment de la réalité augmentée aide à focaliser leur attention. Ils sont obligés, de par la non permanence de l’information, de se concentrer sur cette information justement ».

Mettre les instructions sous format QR Codes permet aussi aux élèves de s’approprier les consignes. Car Christophe David remarque souvent que les élèves, « happés » par l’outil numérique, « zappent » souvent la consigne.

Ludifier une séance de cours, c’est faire passer les apprentissages de manière naturelle.

« Cela nous permet concrètement de faire passer les apprentissages sans que les élèves s’en rendent compte », souligne t-il.

De plus, les élèves de Christophe David ont le droit d’utiliser leur Smartphone pour réaliser la séance. En effet, le collège est doté de chariots de tablettes depuis 4 ans, investissement réalisé par le Département du Bas-rhin, mais comme il n’y a pas assez de tablettes pour tout le monde, l’enseignant a choisi cette solution.

« Pour doper l’équipement de la classe, nous utilisons aussi les Smartphones des élèves ».

En 5ème, ils n’ont pas tous un Smartphone bien sûr, mais ils sont déjà nombreux à en posséder un.

« Plutôt que d’interdire le Smartphone en classe, je l’autorise à des fins pédagogiques ».

Profiter de la séance et des usages numériques pour faire de la culture de l’information et de l’éducation aux médias.

Christophe David en profite pour faire passer quelques messages aux élèves sur l’usage de leur Smartphone, se méfier des pièges, comment faire une bonne recherche etc.

« Dans un cours comme celui-ci, j’arrive à leur inculquer les bonnes pratiques numériques, les bons outils numériques…ça permet de faire de la sensibilisation aux médias et à l’information ».

Dans ce genre de séance, « très numérique », la place du professeur est omniprésente – clin d’œil à ceux qui penseraient que le numérique pourrait un jour remplacer le prof !

Les élèves se sont amusés et ont beaucoup appris sur une séance comme celle-ci.
« Lorsque je vais faire des cours plus classiques, car j’en fais aussi, les élèves n’ont plus le même rapport avec vous. Ils ont vu que, ce qu’ils faisaient, leur apportait quelque chose, tout simplement », conclut Christophe David.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus populaires

To Top