ACTUALITÉS EN BREF

Congrès de la MLF : une pédagogie laïque pour un monde interculturel

La Mission Laïque Française est une association, reconnue d’utilité publique, en charge depuis 1902 d’un réseau d’établissements français à l’étranger. Elle organise chaque année un congrès réunissant ses personnels de direction et des professeurs.

Cette année, c’est dans l’académie de Caen, une des cinq académie partenaires de la MLF et plus particulièrement à Deauville qu’ont convergé les 600 participants de ce congrès dont  la thématique : « L’enseignement français : une pédagogie laïque pour un monde interculturel« , a été déclinée en quatre axes accueillant chacun des ateliers : le vivre ensemble, l’esprit critique, la diversité et l’ouverture culturelle , l’élève personne sensible et acteur de ses apprentissages , les organisations apprenantes

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Dans la présentation qu’ils font de ce congrès, les organisateurs écrivent :
“ Même si l’ordre des priorités s’est progressivement inversé dans la société moderne, la mission de l’école ne dissocie pas la construction citoyenne de la réussite personnelle pour faire advenir la liberté, l’égalité, la fraternité, valeurs cardinales de la République.
Leur récente remise en cause, comme forme de l’intérêt général, dans une conjoncture internationale troublée, a récemment conduit à renforcer à l’école une pédagogie de la laïcité qui rende sensible pour les élèves le principe fondamental d’organisation de la nation et de la vie en société. A l’étranger, l’école française, très appréciée pour les effets de sa pédagogie, ne saurait toutefois sans risque être prosélyte de la laïcité.​

Dans tous les cas de figure pourtant, et quelles que soient les difficultés qu’elle rencontre, la pédagogie française porte la laïcité et l’école française promeut une pédagogie de la liberté de conscience et de la neutralité, du respect d’autrui et de la diversité : quels sont ses atouts, ses outils, quels sont aussi les contraintes qu’elle rencontre dans l’organisation scolaire, notamment à l’étranger ? Quelles sont surtout les évolutions à prévoir pour que ce modèle conserve le capital de confiance que lui accordent la société française et ses partenaires à l’étranger ?

Tel est l’objet du congrès 2018 de la Mission laïque française : une réflexion sur une pédagogie laïque en acte et en devenir, au service d’une école de la réussite et de la citoyenneté, en France et à l’extérieur.

Dans cet entretien qu’ils ont accepté pour ToutEduc et Ludomag, François PERRET président de la MLF et Jean Christophe DEBERRE Directeur général, complètent cet éclairage sur un évènement qui par la qualité des nombreuses personnalités qui se sont exprimés tout au long de ces cinq journées de débat, d’échanges, de partage rappelle combien la laïcité est la clé de voûte d’un enseignement qui place au-dessus de tout l’émancipation de l’homme par la liberté de conscience, donc celle de croire ou pas, celle de respecter, donc de connaître le fait religieux, enfin, celle d’exercer son propre jugement.

Plus d’infos :

François Perret, professeur agrégé de lettres classique, ancien directeur de cabinet de Xavier Darcos au ministère délégué à l’Enseignement scolaire puis au ministère délégué à la Coopération, au Développement et à la Francophonie, ancien doyen de l’Inspection générale de l’Éducation nationale, ancien directeur du Centre international d’études pédagogiques, a été élu, le 19 avril 2016, président de la Mission laïque française.

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres modernes et inspecteur d’académie, Jean-Christophe Deberre a été professeur en France et à l’étranger où il a exercé des responsabilités dans les services de coopération culturelle de plusieurs ambassades. Ancien conseiller puis directeur adjoint de cabinet, chargé de mission pour la Francophonie au cabinet de Charles Josselin, ministre délégué à la Coopération et à la Francophonie il rejoint en septembre 2005, la DGCID comme directeur des politiques de développement, puis est nommé directeur adjoint pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le Développement. Jean-Christophe Deberre a pris, depuis le 1er septembre 2009, la responsabilité de directeur général de la Mission laïque française et de l’Office scolaire et universitaire international. ( Le Huffington post)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top